Premières impressions...

Publié le 26 Septembre 2010

DSC03922.jpg

Après un long vendredi sur la route, en compagnie (plutôt bonne) de toutes les émissions spéciales "Expo Monet" sur France Inter, nous arrivons... La route fut longue mais la reine légère ("C'est parce qu'il est dans l'eau qu'on ne voit pas les larmes du poisson qui pleure"). C'est vrai, il est tard, mais nous sommes légers! 

 

Le lendemain, samedi donc, nous posons les théâtres d'ombre à la Médiathèque Saint-John Perse. Est-ce un hommage à ce vers du poète: Et l'homme encore fait son ombre sur la chaussée des hommes...? Euh...Je ne le crois pas...!                      

 

Mais ce qui est sûr, c'est que nous sommes, là encore, en bonne compagnie. Je parle de tou(te)s les responsables de la médiathèque et de toutes celles et tous ceux du Théâtre de la Commune qui nous accueillent et nous suivent.

 

Les petites silhouettes de la Chachatatutu, du Phénix, du Petit Bonhomme Haut comme 3 Pommes, du Diable, du Roi des Bêtes,... emportent les enfants (et leurs parents) dans des mondes imaginaires où le courage semble être essentiel à l'accomplissement de soi. Enfin, c'est ce qui m'apparaît lorsqu'un petit garçon nous dit: "Il est courageux le petit bonhomme"...

 

Avec joie, nous retournons les théâtres pour révéler aux spectateurs nos coulisses.                                                           Avec joie, nous dégustons les cakes au chocolat préparés pour l'occasion.                                                                       Avec joie, nous montons "le grand théâtre" pour raconter un petit peu plus tard ...Le Poisson qui Pleure.

 

Mais il n'y aurait pas de véritable joie s'il n'y avait pas l'ombre d'un souci(!). Un petit garçon et deux petites filles, qui n'avaient pas pu voir les deux premières histoires, tournicotent autour de nous. Ils font mille commentaires, posent dix mille questions, fanfaronnent... mais surtout touchent nos accessoires...                        

 

Et là, c'est STOP! Fermement Dehors!                                                                                                                  

 

Ils ont envie de venir voir la prochaine histoire. OK... mais il leur faudra se tenir tranquille.

 

Et les voilà de retour pour le spectacle. Petits regards échangés, quelques mots: "on compte sur vous"!                                 Et les voilà tout du long grands yeux ouverts à bader l'écran.                                                                                 C'est idiot, mais cela nous met en joie...!!!

 

Plus tard, nous partageons avec les responsables de la médiathèque, autour d'un verre (que nous buvons...avec joie!), ce léger incident.

 

Elles nous disent que la lutte, le refus, le "toujours-contre", est pour ces enfants une manière de s'affirmer... de s'accomplir. Elles nous confient qu'elles rêvent qu'au travers de tout ce qu'elles proposent, cela change....                                          

 

Et nous, nous nous disons... il n'y a pas l'ombre d'un doute(!). 

 

P1040255.jpg       P1040241    

 

 

                P1040239.JPG

Rédigé par alombredicietla.over-blog.com

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article