A l'OMBRE...LA GÉNÈSE

JUIN 2008

 En réponse à un appel à projet de la DRAC Aquitaine qui propose la création d'une petite forme théâtrale pour les enfants hospitalisés qui ne peuvent pas quitter leur lit, Betty Heurtebise et moi proposons "A l'ombre d'une Histoire", un petit théâtre d'ombre nomade. Grace au soutien du TNBA et à l'énergie d'Ophélie Couailhac, chargée des relations publiques, nous faisons construire 2 petits castelets par Jean-Luc Petit, notre régisseur-bricoleur de génie, et je me lance dans la conception des silhouettes et des décors avec naiveté.

Je n'ai jamais fait ça et ça se voit. Je cherche, je perds du temps, je me trompe, j'apprends "sur le tas" et je dévore le making off de Michel Ocelot.

Betty Heurtebise, directrice artistique de la compagnie "La Petite Fabrique", metteuse en scène de grands projets jeune public sur grand plateau, m'apporte toute sa confiance et son expérience. Nous rêvons ensemble de ce projet. Commencent les nuits sans sommeil. Soyons clair, le jour de la première à l'hôpital, nous sommes épuisées et pas tout à fait prêtes, mais on a envie et on y croit.

Deux histoires issues de la collection très orale "Parole de Conteur" (Edition Mini Syros)

 

  • "La Chachatatutu et le Phénix" de Jean-Louis Le Craver
  • "Le petit bonhomme haut comme trois pommes" de Gigi Bigot.

 

Betty et moi circulons de chambre en chambre avec nos deux valises d'histoires d'ombre posées sur des socles à roulettes. Nous donnons à choisir aux enfants l'histoire qu'ils souhaitent entendre, puis, après avoir fait la pénombre, nous la lui racontons au bout de son lit. Après l'histoire, nous montrons l'envers du décor et discutons avec les enfants (et la maman en générale présente). Puis nous partons en offrant un petit livre de la collection, celui de la Chachatatutu.
Expérience très forte. 
Les visages d'enfants sérieux, les pansements, les machines qui font bip bip, les perfusions, la douleur...tout ça, ça ne se répète pas. 
Nous faisons 6 à 7 chambres par jour.
Des tout petits bouts nous suivaient dans les couloirs. Une histoire pour eux s'impose désormais. Il faut se mettre au boulot.

2009 l'aventure se poursuit.

Ce sera l' Hôpital de Haut Lévêque à Bordeaux pour les adultes.
Il nous faut donc réflechir à une version pour les adultes...puis il me faudra la dessiner avec, je l'espère, le fruit de l'expérience issu des deux premières histoires. Je lis, je cherche un texte...je patauge. Un ami me raconte un jour une blague entendue à la radio. J'en adore la chute. C'est décidé, je vais ecrire une histoire, un conte pour adulte, qui devra (c'est la seule chose dont je suis sûre) finir par cette chute.

 

Les bibliothèques, les théâtres s'interessent à ces drôles de castelets-valises ambulants. La tournée s'étoffe.

Rien n'arrête cette forme tout terrain, rien ne bride nos envies, rien que ma main qui doit se donner le temps de dessiner.
Ce théâtre est un bonheur.

Juin 2009  "A l'ombre d'une histoire" continue sa vie nomade !
J'ai ecrit le conte pour les adultes : "C'est parce qu'il est dans l'eau qu'on ne voit pas les larmes du poisson qui pleure" et je pépare pour la rentrée "La Pette Maison" un conte pour les tout petits.

Septembre 2009
Ça y est, "la Petite Maison" est créée pour répondre à la commande de l'association Lettres du Monde qui me proposait de travailler sur un album de mon choix pour les tout-petits (18 mois mini) dont l'auteur devait venir d'un pays du Nord. J'ai donc choisi "La Petite maison" de Barbro Lindgren, auteur suédois. Je fait appel à Cyril Graux, comédien au talent de musicien pour m'accompagner dans cette nouvelle aventure. Il joue du charango, de la senza, et met toute sa sensibilité au service de cette histoire (en vrai c'est un elfe, mais il parait qu'il ne faut pas le dire...). Il apprend les partitions des deux autres histoires, nous sommes désormais trois pour répondre au calendrier d'"A l'Ombre".

 

2010

 

Juin et Septembre 2010

Vincent Nadal, compagnon des bords de scène du conservatoire de Bordeaux, camarade des bords de Meuse pendant les trois années à l'école de la marionnette de Charleville Mézières, partenaire de jeu dans notre vie de jeunes acteurs, puis de moins jeunes acteurs (mais toujours enthousiastes), co-fondateur de notre compagnie "Les Lubies", ami surtout, qui m'a toujours soutenu dans ce travail exaltant mais oh combien périlleux de conception du théâtre d'ombre, qui a passé des nuits à découper les silhouettes avec moi, regard extérieur rassurant quand nous étions perdus et soutien moral sans faille, Vincent quoi, se lance à son tour derrière les castelets pour apprendre la partition des 4 histoires et les manipulations complexes de toutes ces baguettes chinoises.

Betty, Cyril, Vincent et moi formons désormais l'équipe d'A l'Ombre d'une Histoire. 

 

Cyril GRAUX
Depuis l’enfance, Cyril Graux imite les animaux et leur langage .Il est ensuite passé aux humains pour devenir Comédien. Formé au conservatoire D’Amiens, il part à Bordeaux pour avoir plus chaud. Là il rencontre la marionnette grâce à Sonia Millo t(La Princesse et l’Homme sans cœur de L.Rogero)  et le théâtre contemporain populaire de Jean Philippe Ibos avec qui il roule sa bosse(Conauds Frères). Dans l’ensemble ,il aime et défend la proximité avec le public.
Il travail aussi avec Jürgen Genuit (La Guerre de Klamm de Kaï Enzel) ,La Petite Fabrique où il retrouve Sonia Millot A l’Ombre d’une ou plusieurs histoires. Et puis il fuit parfois à Montreuil(93) pour travailler  le clown avec Le Théâtre du Faune dans le Spectacle « Emballage » de Fred Robbe.

 

Betty HEURTEBISE
Son parcours professionnel est composé d’expériences multiples et diverses ; elle a aussi bien abordé le répertoire classique qu’un travail expérimental passant de Molière à Dostoïevski, de Vitrac à Alain Julien Rudefoucauld, avec des metteurs en scène ayant des approches théâtrales différentes (Gilbert Tiberghien, Jean-Luc Terrade, Jean-Luc Ollivier,...).
Elle signe avec Gilbert Tiberghien sa première mise en scène avec la version musicale écrite par Francis Poulenc de “L’histoire de Babar, le petit éléphant”. Elle est aux côtés de Gilbert Tiberghien au poste d’assistante à la mise en scène sur “Opéra Nostra” (Opéra issu de “l’Opéra des gueux” de John Gay), “Jules César” de William Shakespeare et “Vingt-quatre heures de la vie d’une femme” de Stéfan Zweig, Sensible à l’univers de l’enfance, elle participe à de nombreux projets autour des spectacles jeune public (Ateliers du regard) et en proposant des ateliers théâtre pour les enfants.
En fondant La Petite Fabrique en juin 2000, elle ressent la nécessité de se confronter à une réflexion et à une pratique théâtrales nouvelles et plus particulièrement à travers des projets qui lui sont chers : après avoir exploré le spectacle jeune public à travers une approche de sensibilisation, elle choisit de s’aventurer sur les chemins de la création.

 

Sonia MILLOT                                                                                                     Comédienne, marionnettiste et metteur en scène.Elle a fait ses études au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine suivies de trois années à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières. Elle a travaillé sous la direction de Brigitte Jaques-Wajeman, Betty Heurtebise, Jean-Philippe Ibos, Laurent Laffargue, Frédéric Maragnani, Vincent Nadal, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin.

Avec Vincent Nadal elle crée en 2007 la compagnie Les Lubies. Après Des Lear / Le Soleil même la nuit / Skai, elle met en scène leur dernière création Ubu Roi (Alfred Jarry) dans trois nouvelles versions (Vrout, Gidouille et Frigal). 

Au sein de la Petite Fabrique elle adapte et met en scène avec Betty Heurtebise A l’ombre d’une histoire, un théâtre d’ombres nomade dont elle conçoit également l’univers graphique. Elle écrit et met en jeu d’ombre un conte pour adulte C’est parce qu’il est dans l’eau qu’on ne voit pas les larmes du poisson qui pleure.En 2010 la fondation Orange lui attribue un prix pour son projet Kamishibai pour lutter contre l’illettrisme. Elle crée en kamishibai : Petit-Ours de Else H.Minarik.

A la Compagnie du Soleil Bleu, elle collabore à la mise-en-scène de sept spectacles de L. Laffargue ainsi qu'à l’écriture et à la mise en scène de Casteljaloux 1ère et 2ème version. En 2011, elle réalise avec Eric Charbeau et Philippe Casaban, scénographes, une exposition-blog A quoi rêviez-vous quand vous aviez 15 ans ?

Elle mène avec Cyril Graux depuis 3 ans un travail autour de l'écriture d'Élie Briceno à la demande de JP Ibos pour la Compagnie Atelier de Mécanique Générale Contemporaine.

En 2012-2013, elle met en scène Hubert Chaperon dans son texte L'Assiette au sein du bureau de production "J'adore ce que vous faites".

Formatrice, elle partage son expérience au travers de stages et d'ateliers auprès d’un public amateur et professionnel (écriture, pratique théâtrale, pratique marionnettique, expression orale à l’école des avocats de Bordeaux).


Vincent NADAL
Acteur formé au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine puis à l'Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, il a joué sous la direction de Françoise Coupat, Daniel Danis, Laurent Fréchuret, Jean-Philippe Ibos, Laurent Laffargue, Eric Massé, Sonia Millot, Philippe Minyana, Dominique Pitoiset, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin et
Clément Victor.
En juillet 2010, Vincent Nadal a participé au Chantier Nomade "Performers de la scène" mené par Rodrigo Garcia.
Au cours de la saison 2011/2012, il joue Lomov dans La Demande en Mariage d'Anton Tchekhov, et travaillera sous la direction de Sébastien Laurier et Thibault Lebert en vue de leurs prochaines créations.
Acteur associé au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN sur la saison 07/08, il joue Oswald dans Le Roi Lear, mis en scène par Laurent Fréchuret. Dans le même temps, il créé son texte Des Lear qu'il interprète seul sous la direction de Sonia Millot.
Cette collaboration entre Sonia et Vincent fonde le projet artistique de la compagnie Les Lubies: "Un moment de théâtre qui soit avant tout un moment de vie où l'on peut tout jouer et se jouer de tout".
Ensemble, ils écrivent Le Soleil même la nuit créé en janvier 2010 au Festival 30'30'' - la forme courte dans la création contemporaine. Dans ce même festival-édition 2012, ils créeront J'ai peur…, installation théâtrale de 8 minutes.

Repost 0